ste marie goretti

 

 

   

Elle est née à Corinaldo en 1890. Peu après sa naissance, sa famille s'installe près de Nettuno. Son père, agriculteur, meurt de la malaria. Marie devient alors un grand soutien pour sa mère. Le drame la guette en 1902: agressée, elle préfère affronter la mort, plutôt que de renoncer à sa virginité, consacrée à Jésus. Son agresseur la cribla de nombreux coups de couteau. Avant de mourir elle lui pardonna. Ce meurtre fit grand bruit en Italie. Pie XII la canonisa en 1950, comme vierge et martyre.

Pas plus que Gemma Galgani, sainte Maria Goretti ne fut membre officiellement (c’est-à-dire par voie de vœux religieux) de la congrégation passioniste. Comme Gemma, elle fut une laïque de spiritualité passioniste. Les religieux passionistes tenaient le sanctuaire marial de Nettuno. C’est là que Maria les connut. Et c’est un père passioniste qui lui fit faire sa première communion. Il était son confesseur, et la formait à la méditation de la Passion, la préparant ainsi sans le savoir au martyre qu’elle devait bientôt subir. A sa mort, l’Eglise confia à la congrégation passioniste le soin de défendre son dossier pour la canonisation. Ce sont donc les passionistes qui diffusèrent le culte de cette sainte. Le sanctuaire marial de Nettuno, encore tenu aujourd’hui par les passionistes, devint par leur action un sanctuaire également dédié à sainte Maria Goretti. Quant à la maison natale de la sainte, elle fut rachetée, et elle est gérée désormais, par les sœurs apostoliques passionistes de Signa.

 

Sanctuaires :

http://www.santamariagoretti.it/: sanctuaire de Maria Goretti (ville natale)

http://www.santuarionettuno.it/ : sanctuaire de Maria Goretti

 

  Retour page précédente